La première Fête

L'année suivante, l'Association jeunesse fransaskoise (AJF), encouragée par le succès de On s'garoche à Batoche, propose de former un comité pour l'organisation d'un rassemblement de quatre jours à l'intention de tous les Fransaskois. Le comité, formé de membres de l'AJF, de l'ACFC et de la CCF, établit des objectifs ambitieux pour la Fête dont le principal est de développer la fierté fransaskoise. En mai 1980, on souligne dans l'Eau vive l'importance d'organiser cette fête de grande envergure : « C'est en se touchant les coudes, en partageant les joies et en agissant ensemble que nous développerons cette force indispensable à notre survie. » (L'Eau vive, 14 mai 1980)
Une subvention plus modeste que prévu force les organisateurs à réviser leur programmation, et leurs objectifs se réduisent à permettre le rassemblement des familles francophones et à faire connaître l'histoire des Fransaskois. Plus de 900 personnes se rendent sur le site historique de Saint-Laurent de Grandin les trois jours que durèrent la Fête, ce qui fut considéré comme une réussite pour une première édition.



Archives

«L'A.J.F. propose un comité d'une fête provinciale», 28 novembre 1979

«Bernard Lavigne présidera le comité de la Fête», 13 février 1980

«La Fête fransaskoise», 14 mai 1980

La Fête fransaskoise : Programme, 4 juin 1980

«La Fête fransaskoise : Rassemblement annuel des familles fransaskoises», 4 juin 1980

«La fièvre monte pour la Fête fransaskoise», 18 juin 1980

«La Fête attire une foule de plus de 900 personnes», 2 juillet 1980